Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de charisma45

Le blog de charisma45

Présentation de nos divers voyages en camping-car

Publié le par charisma45

Jeudi 6 octobre 2016

Nous perdons encore un temps fou à l’heure du déjeuner, dans une station-service de Nécochéa pour essayer de joindre la famille, mais le wifi, ici ce n’est pas génial. Notre prochaine étape est Balnéario el condor afin d'y voir la plus grosse colonie de perroquets

Argentine en camping-car (Balcarcé-Balnéario el condor)

Argentine en camping-car (Balcarcé-Balnéario el condor)

Argentine en camping-car
Argentine en camping-car
Argentine en camping-car
Argentine en camping-car
Argentine en camping-car
Argentine en camping-car
Argentine en camping-car
Argentine en camping-car

Argentine en camping-car

C’est dans l’après-midi que nous passons Très Arroyos. Nous entrons sur ce long ruban gris, la nationale 3, qui doit nous conduire après avoir parcouru quelques 2700 kms, à Ushuaïa. Le temps change d’un quart d’heure à l’autre. C’est un peu comme en Bretagne, il fait beau plusieurs fois par jours.

Nous trouvons notre bivouac du soir au camping Hypocampo à Monté Hermoso. C’est le genre d’endroit où l’on ne s’arrête que parce que l’on ne peut pas faire autrement. La nuit est déjà là et il pleut à torrent. Il est trop tard pour chercher un autre endroit sécurisé. Les poubelles éventrées par les chiens jonchent le terrain. Des fils de fer, que je n’avais pas vus passent au-dessus des allées à 2.60m de haut. Oui mais Tranquiloubilou mesure 2.70m. Evidemment les fils sont passés sans problèmes à l’aller mais quand je veux reculer c’est autre chose. Il faut soulever les fils avec un balai pour pouvoir récupérer un endroit correct où s’installer. A la vue des installations électriques et du fait qu’il pleut, je n’ose pas brancher le camping-car. Les sanitaires vétustes sont entretenus, mais nous n’y avons pas trouvé l’eau chaude annoncée. De plus le prix est exorbitant compte tenu de l'état du terrain.

Vendredi 07 octobre 2016

Nous y avons quand même bien dormi et nous quittons le camping assez tôt après avoir fait les services. Assez tôt pour Dominique, vous m’avez compris, vers 9h. Nous nous arrêtons pour déjeuner dans la dernière station Ypf située juste avant le premier contrôle phytosanitaire, à environ 20 km au sud de Bahia Blanca. Nous finissons nos fruits et légumes, nous n’avons déjà plus de viande. Le contrôleur monte dans le camion. Je ne sais pas bien ce qu’il est venu y faire. Il n’ouvre pas un placard. J’ouvre le réfrigérateur, il ne se penche même pas pour regarder et il nous dit de passer. Tout de suite après c’est le péage, est-il en rapport avec le contrôle ? ou est-ce le péage pour la route ? Eh bien voilà à quoi servait le contrôleur, il s’agit en effet du péage du contrôle Phytosanitaire.

Nous filons et nous nous arrêtons à Fortin Mercédès. Fortin Mercédès est un lieu de pèlerinage. 

Il fut fondé pendant la première campagne du désert par le général Juan Manuel de Rosas en 1833 comme Fortin Colorado. Proposé par ordre de l'état de Buenos aires en 1858 et rebaptisé Fortin Mercédès en 1875. Actuellement il y a une école mixte fondée par le prêtre Pedro Bonacina le 16 juillet 1895, et le musée régional missionnaire consacré à la botananique et la Zoologie.Dans ce village, jusqu'au 12 août 2009 reposaient les restes de Ceferino Namuncura, dans le sanctuaire de Maria Auxiliadora.Il y a aussi une réplique u Fortin Colorado prévu par rosas en 1833. En 1873, une chapelle a été construite en l'honneur de la vierge Marie et est devenu et connu comme le lieu Fortin Mercédès

Nous reprenons la route et le deuxième contrôle phytosanitaire nous arrête juste après Pedro Luro. Le contrôleur me fait ouvrir les placards et le réfrigérateur mais il ne regarde pas vraiment et nous dit que c’est OK. Je ne comprends pas bien à quoi rime ces contrôles. Ils ne vérifient même pas les soutes, les placards dans le plancher.

Argentine en camping-car

Argentine en camping-car

La nationale 3 est très monotone, des lignes droites à n’en plus finir. Des prés immenses où paissent une quantité impressionnante de vachettes et de moutons.

Nous passons Viedma vers 18 heures. Nous faisons quelques courses pour notre repas du soir à Balnéario el Condor et nous nous installons au camping mutual banco provincia pour la nuit.

Les campings n’ont décidément rien de commun avec ce que nous pouvons trouver en France. Enfin juste pour stationner en sécurité et faire le plein d’eau cela ira bien.

 Samedi 8 octobre 2016

Nous décidons de nous poser quelques jours. Ainsi nous repartons ce matin à Viedma pour faire quelques courses.

Argentine en camping-car

Argentine en camping-car

Viedma est une jolie ville avec une longue promenade au bord du Rio Négro et une très belle vue sur Carmen de Patagonès. On peut y voir de très belles maisons.

Balnéario el condor ( Argentine en camping-car)

Par contre il est impossible de ne pas regarder la route car la sanction arrive vite. Tous les 200 m sont intercalés cassis et dos d’âne. Et pas des petits, non, des maousses costauds. Tranquiloubilou a fait un bond, j’ai eu l’impression que les roues arrières avaient décollées du sol. Heureusement, rien de cassé, seulement les placards du cabinet de toilette qui se sont ouverts et se sont vidés sur le sol.

Argentine en camping-car
Argentine en camping-car
Argentine en camping-car
Argentine en camping-car
Argentine en camping-car
Argentine en camping-car

Argentine en camping-car

Après avoir fait nos achats, nous faisons un petit tour dans Carmen de Patagonès, sur l’autre rive. On a nettement l’impression, que Viedma, ce sont les quartiers riches, Carmen de Patagonès, les quartiers pauvres. Nous allons voir..........

Argentine en camping-car

Argentine en camping-car

.... la Pichona. Utilisée par les premiers colonisateurs espagnols vers la fin des années 1770. Cette charrette acquise en 1909 par Don César Pozzo Ardizzi (1898-1964) est arrivé à Carmen de Patagonès tirée par 8 paires de chevaux de poils bruns foncés sans autres taches de couleur.Les plus grandes roues ont 22 rayons, mesurent 3.86m de diamètre et pèsent chacune 1600 kgs. On pouvait charger 500 sacs de grains.

Malheureusement la ville ne nous inspire pas confiance et nous n'osons pas aller voir Sainte Carmen de Patagonès

 

 

Puis nous rejoignons Balnéario el condor mais nous nous installons cette fois au camping « Les Trentinos ». Toujours rien à voir avec ce que nous trouvons chez nous, mais il y a le 220 et du wi-fi, ce qui va me permettre de continuer la mise à jour du blog et de recharger à fond les batteries.

 Une petite promenade sur la plage et dans Balnéario el condor. 

Dimanche 09 octobre 2016 

Il fait un temps superbe mais avec du vent. Dominique fait un peu de lavage pendant que je vérifie le camion.

Pendant le repas, Dominique s’écrie « le gros camping-car, il ne va jamais pouvoir rentrer ! ». C’est Thanasinh. Gérard et Martine sont du Montargois tout à côté de chez nous. Je suis leur blog depuis des années maintenant. Nous étions passés les voir chez eux avant leur départ. Ils ont embarqué à Anvers une semaine avant nous et leur bateau a fait la traversée en 28 jours, ce qui leur a permis de monter d’abord à Iguazu et au Pantanal. Un peu trop rapide pour nous, nous verrons cela l’an prochain.

  

 Dans l’après-midi nous allons voir la falaise où nichent des centaines de perroquets.

Le soir nous prenons évidemment l’apéritif ensemble avant d’aller dîner au petit restaurant sur la plage. Nous passons tous les 4 une excellente soirée à déguster une cassolette de produits de la mer accompagnée d’une bonne bouteille de Malbec.

 

 Lundi 10 octobre 2016 

Dans la série, j’ai essayé pour vous l’hôpital à l’étranger, nous allons ce matin à l’hôpital de Viedma. Dominique se plaint de sensations gênantes au niveau des reins. Cela nous permet de voir que leur système n’est pas mal fait finalement. Une grande salle d’attente, où il y a déjà du monde. Chaque personne est d’abord reçue par un infirmier qui prends note des symptômes, relève température, pouls et tension. Retour à la salle d’attente. Ensuite chaque personne est reçue par un médecin généraliste. Le médecin prescrit un examen qui sera fait de suite. Il nous faut revenir en début d’après-midi.

A quatorze heures nous retournons à l’hôpital. Le médecin nous reçoit de suite et nous donne les résultats d’examen et une ordonnance. Tout cela gratuitement. Il nous faut maintenant trouver la pharmacie de garde, les pharmacies n’ouvrent qu’à 17h.

  

Argentine en camping-car
Argentine en camping-car
Argentine en camping-car
Argentine en camping-car

Argentine en camping-car

En rentrant au camping, nous apercevons dans un champs une famille de maras.

Le soir nous prenons à nouveau un petit apéro avec Gérard et Martine et nous décidons de faire route ensemble jusqu’à Valdès.

 

     Retour accueil          Péninsula de Valdès           Tranquiloubilou aux Amériques

Uruguay - Argentine - Chili - Bolivie - Paraguay - Brésil 

Publié dans : #Voyages en camping-car, #Amérique du sud en camping-car, #Amériques en camping-car, #Amérique latine en camping-car, #Argentine en camping-car

Commenter cet article

Gilbert GMOT 17/10/2016 07:55

Ca doit faire plaisir de rencontrer des compatriotes au hasard d un bivouac ; Merci pour le partage , on vous souhaite un Wifi efficace pour la suite
Gilbert Gmot

charisma45 17/10/2016 11:54

Merci à tous pour vos commentaires
Cordialement
Philippe

Nous contacter

Pour nous contacter utiliser le formulaire de contact ci-dessous en bas de l'onglet PAGES

Hébergé par Overblog