Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de charisma45

Le blog de charisma45

Présentation de nos divers voyages en camping-car

Publié le par charisma45
Islha de Boipeba (Brésil en camping-car)

Islha de Boipeba (Brésil en camping-car)

Valença (Brésil en camping-car)Valença (Brésil en camping-car)

Valença (Brésil en camping-car)

Lundi 04 décembre 2017

Nuit encore très chaude et nous sommes debout à 5 heures. Petit déjeuner à 7h00 juste à l’ouverture du restaurant et nous reprenons la route. Il nous faut trouver la Bradesco qui ne se trouve plus à l’endroit indiqué sur Maps’me.

Valença (Brésil en camping-car)

Valença (Brésil en camping-car)

Un policier municipal nous y accompagne mais c’est bondé. Il y a un hall avec une vingtaine de distributeur. Sur la rangée de gauche il n’y en a que 2 qui fonctionnent. La rangée de droite est totalement inaccessible. Nous attendons une demi-heure mais cela ne semble pas avancer. Nous repartirons sans avoir pu effectuer de retrait.

Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Nous quittons les lieux et reprenons la route jusqu’ à Graciosa où nous sommes apparemment attendus. Nous avons à peine traversé le pont qu’un grand black s’approche du camping-car en disant Nil et en me faisant des grands signes m’intimant de le suivre. Nil est l’épicier que m’avait indiqué Charles, le gérant de la Pousada Santa Clara. Nous rencontrons Nil qui nous ouvre le portail de son terrain où Tranquiloubilou va passer 3 jours. Il est 9h00 et le bateau n’est qu’à 10h30. Nous attendons dans le petit café au bord du quai. Nous sommes constamment harcelés par des pilotes de bateau qui veulent nous emmener. Rs 150 puis bizarrement Rs100 alors que notre place est apparemment réservée pour RS30/pers. Je dis apparemment car nous ne comprenons rien à ce que nous disent Nil et le grand black.

Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Une voiture inonde le port de musique sud-américaine et c’est un peu plus agréable que ce que nous avons dû subir jusqu’à maintenant avec ce genre de véhicule.

Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)
Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

A 10h30 arrive un bus de Valença avec une dame d’une agence. Elle est accompagnée d’un groupe et nous donne les 2 dernières places disponibles dans le bateau ; doit-on comprendre que Charles avait tout organisé ? Nous embarquons dans une vedette rapide. Arrêt au premier village. Au moment de repartir plus de commande de direction, obligés de changer de bateau ......

Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)
Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)
Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)
Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

......et 45 mn plus tard nous débarquons sur l’île de Boipeba. 

En face c’est l’île de Tinharé

Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)
Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)
Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Lui c’est Alex, qui nous guide jusqu’à la pousada et surtout qui transporte nos bagages. Pas le temps de faire trop de photos car il n’attend pas, Alex. Avec les tongs le sable me brûle les pieds et lui il est pieds nus. Il nous dépose à la pousada Santa Clara et il me réclame Rs30 et moi comme un c.., je lui donne. Je n’ai pas réagi qu’il m’avait demandé le même prix pour pousser une brouette sur 770m que pour les 50mn de bateau.

Pousada Santa Clara Boipeba (Brésil en camping-car)Pousada Santa Clara Boipeba (Brésil en camping-car)
Pousada Santa Clara Boipeba (Brésil en camping-car)

Pousada Santa Clara Boipeba (Brésil en camping-car)

Pousada Santa Clara Boipeba (Brésil en camping-car)Pousada Santa Clara Boipeba (Brésil en camping-car)
Pousada Santa Clara Boipeba (Brésil en camping-car)Pousada Santa Clara Boipeba (Brésil en camping-car)

Pousada Santa Clara Boipeba (Brésil en camping-car)

Pousada Santa Clara Boipeba (Brésil en camping-car)Pousada Santa Clara Boipeba (Brésil en camping-car)
Pousada Santa Clara Boipeba (Brésil en camping-car)Pousada Santa Clara Boipeba (Brésil en camping-car)

Pousada Santa Clara Boipeba (Brésil en camping-car)

Nous découvrons la posada Santa Clara. Quelques jolies cabanes moitié dur, moitié bois dans une végétation tropicale luxuriante. L’endroit est superbe.

Pousada Santa Clara Boipeba (Brésil en camping-car)
Pousada Santa Clara Boipeba (Brésil en camping-car)Pousada Santa Clara Boipeba (Brésil en camping-car)
Pousada Santa Clara Boipeba (Brésil en camping-car)

Pousada Santa Clara Boipeba (Brésil en camping-car)

Pousada Santa Clara Boipeba (Brésil en camping-car)Pousada Santa Clara Boipeba (Brésil en camping-car)
Pousada Santa Clara Boipeba (Brésil en camping-car)

Pousada Santa Clara Boipeba (Brésil en camping-car)

Notre chambre est en hauteur et nous avons vue sur le jardin. Nous sommes reçus par Kirsti, très sympa, Charles est absent aujourd’hui. Nous nous installons...............

Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)
Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

  .......et filons sur la plage pour trouver un petit restaurant. Ce n’est pas ce qui manque et il y en a un qui sert des langoustes.

Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Nous nous y installons. Une petite caipirinha en attendant le plat de langoustes. Le plat car 4 demi langoustes par personnes, certes elles sont beaucoup plus petites que les langoustes de Corse mais 4 c’est énorme et surtout excellent.

Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)
Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Après-midi plage côté fleuve, pas de vagues et c’est très agréable. Par contre lorsque nous rejoignons la pousada l’océan tape fort contre les pontons et monte déjà pas mal dans le chemin. Au lieu d’attendre que je l’aide à descendre du Ponton, Dominique qui prends peur, saute du ponton entre 2 vagues et se vautre de tout son long dans le sable avec évidemment une vague qui arrive. Entièrement  trempée, y compris le sac, elle perd une de ses sandales.

Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)
Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)
Boipeba (Brésil en camping-car)
Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Après une bonne douche nous filons au village pour lui trouver des tongs. Nous allons ensuite dîner sur la plage, le restaurant de la pousada, qui n’ouvre que le soir est fermé le lundi. Un restaurant affiche « crêpes françaises ». Très loin de ressembler à une bonne crêpe de sarrazin mais c’est bon.

Mardi 5 décembre 2017

Un bon anniversaire à mon épouse.

Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Super petit déjeuner hyper copieux, pain, cake, lait café, papaye, pastèque, melon, fromage, jus de fruits exotiques…. Les fleurs devant la porte de la chambre ont été changées.

Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Nous allons faire un tour sur la plage côté océan cette fois-ci, la marée étant au plus bas. Les pieds du ponton d’où Dominique est tombé hier ont été emportés. La marée a été violente cette nuit. Les digues sommaires faites de rondins de bois et de sacs de sable sont détruites et certaines maisons auront bientôt les pieds dans l’eau.

Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)
Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Petite baignade, et nous remontons cette superbe plage jusqu’au début du chemin qui mène à Moréré. Nous rencontrons Hervé, français qui vit ici 6 mois par an, avec qui nous discutons quelques minutes.

Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)
Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)
Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Nous retournons déjeuner dans le restaurant où nous avons déguster les langoustes mais les crevettes grillées, elles sont nettement moins bonnes, trop gras.

Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Un homme sur la plage attrape cette drôle de bestiole qu’il remet bien évidemment à l’eau. Je suis preneur d'infos. 

Skype avec la famille et après-midi plage côté fleuve où nous faisons connaissance de 2 jeunes français qui voyagent, sacs au dos, à travers le Brésil.

Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Le soir nous pouvons nous installer au restaurant de la Pousada. Charles nous accueille comme s’il nous avait toujours connus et dans un français parfait. Le chef, c’est son frère. Qui a dit que les américains ne savaient pas faire la cuisine ? En tout cas lui il sait. Pour la première fois depuis que nous sommes au Brésil nous pouvons faire un repas complet, hors-d’œuvre, plat et dessert et tout est excellent y compris le vin que nous pouvons avoir au verre.

Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)
Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Mercredi 6 décembre 2017

Nous décidons de rester une journée de plus et avant le petit déjeuner je fonce modifier la réservation pour le bateau de retour.  Encore un super petit déjeuner mais fruits et jus de fruits différents. Nous gouttons au fruit de l’anacardier qui produit la noix de cajou. Très juteux et très bon goût mais laisse une sensation étrange sur le palais, un peu comme s’il était totalement asséché. Charles nous explique le chemin pour rejoindre Moréré en longeant l’océan et comment revenir. IL engueule aussi Alex, rappelez-vous le pousseur de brouette. Il savait que nous devions repartir ce matin et il a dû se dire « je vais encore me faire une bonne course ». Charles lui explique certainement que ce n’est pas en escroquant les touristes qu’on les fidélise. Le prix de la course est normalement de Rs10, il ne nous avait demandé que 3 fois plus.

Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)
Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Et nous voilà repartis sur la plage mais cette fois nous prenons le chemin qui mène à Moréré.

Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Pas facile d’accéder à cette pousada, mais la vue doit y être superbe.

Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

La plage Tassimirim………………….

La vue de ces 2 chaises, et au fond du terrain une magnifique villa.

Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

……puis la plage de Cuiera où nous nous mettons à l’eau. Les vagues sont déjà importantes et nous continuons notre marche.

Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)
Boipeba (Brésil en camping-car)
Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Au loin les piscines naturelles de Moréré

Boipeba (Brésil en camping-car)
Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)
Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)
Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

De jolies maisons juste à l’entrée du village. Nous rencontrons une jeune française qui vient de terminer un contrat de 6 mois à Brasilia et qui fait un peu de tourisme avant de rentrer en France pour noël. Elle est venue comme nous sur cette belle plage pour se baigner dans un endroit protégé où il y a très peu de vagues. Seulement voilà c’est marée basse. L’eau est loin et l’on connaît le danger de se baigner quand la marée commence à remonter. Nous allons prendre un jus de fruit dans un petit café et nous rencontrons Jacques, suisse, installé ici depuis 34 ans et qui vient justement de vendre toutes les jolies petites maisons que nous venons de passer le long de la plage. Il attend d‘avoir vendu la dernière pour quitter Boipeba et souhaite visiter le Brésil en camping-car. C’est imminent si j’ai bien compris. Nous discutons ensemble une bonne demi-heure et nous continuons notre chemin.

Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)
Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Les moyens de transport de Boipeba, le tracteur collectif qui assure la jonction entre Velha Boipeba et Moréré mais il faut au minimum 10 personnes.

Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)
Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)
Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Le quad nous dépose à l’entrée du village, ils n’ont pas le droit d’y entrer, pas même les tracteurs.

Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Trois moyens de transport autorisés sur l’île, les tongs, la brouette, et la cariole à cheval.

Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)
Boipeba (Brésil en camping-car)Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

Nous allons manger une crêpe et allons finir l’après-midi à la plage.

Le soir nous pouvons à nouveau profiter des bons plats de la pousada.

Jeudi 07 décembre 2017

A nouveau super petit déjeuner et il nous faut tout remballer pour rejoindre le continent.

Boipeba (Brésil en camping-car)

Boipeba (Brésil en camping-car)

C’est à 11h10 qu’arrive le pousseur de brouette. Le bateau est à 11h30 et comme il vient de repérer un bateau qui arrive avec des touristes il met le turbo. On est sur les rotules lorsque l’on arrive à l’embarcadère et le palpitant bat la chamade. Lui par contre il tient la forme et il repart sauter sur les bagages à transporter. Comme à l’aller le bateau zigzague entre les bancs de sable. Il faut que le pilote connaisse bien le fleuve pour aller, de droite à gauche et de gauche à droite, à cette vitesse. A un endroit il passe à la vitesse mini en faisant déplacer des passagers de l’arrière à l’avant puis repart à la vitesse grand V. 55 minutes de voyage et nous retrouvons Tranquiloubilou. Nil nous guide pour sortir de son parking. Le grand black vient nous dire un petit bonjour. Tous ces gens sont super sympa.

Itacare (Brésil en camping-car)
Itacare (Brésil en camping-car)
Itacare (Brésil en camping-car)
Itacare (Brésil en camping-car)
Itacare (Brésil en camping-car)
Itacare (Brésil en camping-car)
Itacare (Brésil en camping-car)
Itacare (Brésil en camping-car)
Itacare (Brésil en camping-car)
Itacare (Brésil en camping-car)
Itacare (Brésil en camping-car)
Itacare (Brésil en camping-car)
Itacare (Brésil en camping-car)
Itacare (Brésil en camping-car)

Itacare (Brésil en camping-car)

Nous reprenons la route et nous nous arrêtons à Itubera afin de remplir le frigo. La route BA001 est tout ce qu’il y a de plus pourrie. De plus un village tous les 5 à 10 kms. Qui dit village dit « gendarme couchés » tous les 100 à 200m. Je vous laisse imaginer. C’est seulement après Camamu que la route devient superbe. Superbe en paysage et en revêtement. Tranquiloubilou se sent des ailes ; enfin sauf dans les côtes qui sont énormes. Il est pratiquement 17h00 lorsque nous nous installons dans un petit camping en plein centre de Itacaré.

 

Retour accueil      Itacaré      Tranquiloubilou aux Amériques

Brésil en camaping-car

Publié dans : #Voyages en camping-car, #Amérique du sud en camping-car, #Amérique latine en camping-car, #Amériques en camping-car, #Brésil en camping-car

Commenter cet article

Jo et Sylvie 11/12/2017 11:02

Joyeux Anniv ....en retard ! Je vois qu'on se régale bien entre décors de rêves et langoustes :-)

Nous contacter

Pour nous contacter utiliser le formulaire de contact ci-dessous en bas de l'onglet PAGES

Hébergé par Overblog