Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de charisma45

Le blog de charisma45

Présentation de nos divers voyages en camping-car

Publié le par charisma45

Mardi 14 novembre 2017

Une petite pensée et un mail à notre amie Lise qui fête ses… Ouf, on ne compte plus !

Recanto Cuiabanes (Brésil en camping-car)Recanto Cuiabanes (Brésil en camping-car)
Recanto Cuiabanes (Brésil en camping-car)
Recanto Cuiabanes (Brésil en camping-car)Recanto Cuiabanes (Brésil en camping-car)Recanto Cuiabanes (Brésil en camping-car)

Recanto Cuiabanes (Brésil en camping-car)

Soleil, soleil, 24° au petit matin. Notre temps s’écoule entre la mise à jour du blog, piscine, skype, piscine, skype, piscine, mise à jour du blog, piscine.

C’est vers 20h00 que stationne devant la petite cabana juste à côté de nous, une jeep.

Un couple en sort et va s’installer dans la dite cabana. Ah oui mais la cabana est à 10 mètres de la voiture. Comment vont-ils faire pour écouter de la musique ? Pas de problème, une porte ouverte et la radio à fond. Il est évident que nous n’entendons plus rien du petit fond sonore que nous avions dans le camping-car. Mon premier réflexe est de mettre le son de l‘ordinateur à fond mais c’est dérisoire et idiot. Ils filent dans la piscine mais ne coupent toujours pas leur autoradio. Nous regardons tant bien que mal un film et nous les rejoignons dans la piscine. L’eau est chaude, pour le rafraîchissement, c’est râpé. Nos voisins sans gêne ont l’air sympa et veulent savoir d’où nous venons, ce que nous visitons. Après ce bon bain nous rejoignons notre fournaise en pensant qu’ils allaient deviner que nous allions nous coucher et qu’ils mettraient leur bazar en sourdine, mais non, et nous avons le droit à la musique jusqu’à une heure et demi du matin.

Mercredi 15 novembre 2017

Encore un grand soleil ce matin et à 7h00 je suis dans la piscine à peine rafraichissante. Il y a bien la rivière en bas du terrain mais l’accès n’est pas facile et il y a pas mal de courant. Tous les propriétaires, le long de la rivière, font payer l’accès et vers 9h00 on voit passer un tas de gens qui y descendent. C’est aussi l’heure à laquelle notre voisin redonne du service à son autoradio. Je m’aperçois en consultant internet que c’est férié aujourd’hui au Brésil (proclamation de la république). Ce matin aussi c’est piscine, skype, piscine jusqu’à ce que nous recevions un mail de Loic qui nous annonce le décès d’un petit neveu. Nous sommes abattus.

L’après-midi un couple, une femme et son clebs s’installe à une table au bord de la piscine. Les canettes de bière vides finissent rapidement sous la table et certainement parce qu’il n’y avait plus assez de place, ils changent de table. Ils partent en fin d’après-midi en laissant leurs ordures sous les tables et la merde du chien sur le bord de la piscine.

Dominique qui veut retourner à la piscine s’aperçoit qu’on nous a piqué un drap de bain qui était en train de sécher sur le fil face au camping-car. A 19h00 le calme est enfin revenu.

 

Jeudi 16 novembre 2017

La première chose que j’ai dit à Dominique après avoir vu les chutes d’Iguazu a été, « as-t’on intérêt à rester, je crois qu’on ne verra, maintenant pas plus beau que tout ce que nous avons vu depuis le départ du voyage et j’ai peur que tout ce que l’on verra ne soit fade ». L’envie n’y est plus. Nous devions rejoindre Porto velho afin de prendre un bateau en direction de Manaus, puis Santarem et Belem. Nous décidons de rejoindre l’atlantique et de descendre vers Montévidéo. Un de mes oncles est déjà décédé le jour de notre arrivée à Montévidéo l’an dernier et maintenant un petit neveu alors que nous sommes en pleine nature à 10000 kms de la maison. Certes notre présence n’aurait rien changé mais c’est un fait que je ne supporte plus, la maman de Dominique, ma mère, mon oncle et ma tante n’étant plus très jeunes. Nous allons donc rentrer en France, reste à voir si nous finissons nos 6 mois ou si nous rentrons au plus vite. Je contacte donc Catalina et Waves logistics afin d’avoir des devis pour rapatrier Tranquilouilou. Si nous rentrons définitivement, à mes yeux parmi les incontournables d’Amérique du sud, il nous manquera la vallée des incas et le Machu Picchu, nous verrons pour y aller en voyage organisé, même si ce n’ est pas ma tasse de thé.

Chapada dos Guimaraes (Brésil en camping-car)Chapada dos Guimaraes (Brésil en camping-car)
Chapada dos Guimaraes (Brésil en camping-car)
Chapada dos Guimaraes (Brésil en camping-car)Chapada dos Guimaraes (Brésil en camping-car)Chapada dos Guimaraes (Brésil en camping-car)

Chapada dos Guimaraes (Brésil en camping-car)

Nous quittons le terrain vers 10h00 et reprenons la BR070 en direction de Chapada Dos Guimaraes.

Chapada dos Guimaraes (Brésil en camping-car)
Chapada dos Guimaraes (Brésil en camping-car)Chapada dos Guimaraes (Brésil en camping-car)
Chapada dos Guimaraes (Brésil en camping-car)Chapada dos Guimaraes (Brésil en camping-car)Chapada dos Guimaraes (Brésil en camping-car)

Chapada dos Guimaraes (Brésil en camping-car)

Chapada dos Guimaraes (Brésil en camping-car)Chapada dos Guimaraes (Brésil en camping-car)
Chapada dos Guimaraes (Brésil en camping-car)
Chapada dos Guimaraes (Brésil en camping-car)Chapada dos Guimaraes (Brésil en camping-car)

Chapada dos Guimaraes (Brésil en camping-car)

Nous nous arrêtons pour voir la cascade Veu de Noiva. Sans grand intérêt. Je vous disais bien qu’après Iguazu  tout nous paraîtrait fade.

Morro dos ventos (Brésil en camping-car)
Morro dos ventos (Brésil en camping-car)Morro dos ventos (Brésil en camping-car)
Morro dos ventos (Brésil en camping-car)Morro dos ventos (Brésil en camping-car)
Morro dos ventos (Brésil en camping-car)Morro dos ventos (Brésil en camping-car)

Morro dos ventos (Brésil en camping-car)

 La BR070 nous amène sur un plateau à 800m d’altitude. Arrêt à Morro dos ventos d’où il y a une très belle vue sur la vallée.

Nous déjeunons dans un petit resto de Chapada dos Guimaraes. Quelques courses et nous reprenons la route. La BR 070 est belle mais ce n’est qu’une multitude de côtes et de descentes. Les semi-remorques dont certains atteignent 30m attaquent les côtes à 100 km/h et les finissent à 25 km/h. Nous nous arrêtons sur le parking d’une station- service peu avant la nuit.

Retour accueil      Parque Aguas Quentes      Tranquiloubilou aux Amériques

Brésil en camping-car

Publié dans : #Voyages en camping-car, #Amérique du sud en camping-car, #Amérique latine en camping-car, #Amériques en camping-car, #Brésil en camping-car

Commenter cet article

Véro et Marcel 20/11/2017 22:43

Nous venons de lire votre page et votre coup au moral. nous vous souhaitons bon courage pour cette épreuve. Pour vous donner un peu de baume au cœur, lisez la première phrase de notre dernière page d'aujourd'hui et vous verrez que l'on peu encore s’émerveiller tous les jours. Amitiés de nous deux, nous vous embrassons.

Charisma45 20/11/2017 23:13

J'ai effectivement déjà lu votre dernier article. Bon voyage sur l'Amazone.
Dominique, Philippe

Jo et Sylvie 20/11/2017 21:13

bonjour vous deux, nous pensons a vous et vos proches qui ont quitté ce monde. Bon courage et bon retour

charisma45 20/11/2017 21:33

Merci
Philippe

Nous contacter

Pour nous contacter utiliser le formulaire de contact ci-dessous en bas de l'onglet PAGES

Hébergé par Overblog