Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de charisma45

Le blog de charisma45

Présentation de nos divers voyages en camping-car

Publié le par charisma45

Lundi 17 octobre.

Le temps est toujours aussi moche. Nous restons à Puerto Madryn. Nous faisons nos courses pour la semaine, nous espérons reprendre la route demain. Je fais permuter mes roues dans un garage poids lourds à l’entrée de la ville. Un petit tour à la banque, déjeuner en ville et retour au camping en espérant le beau temps pour demain.

 L’après-midi, compte tenu du temps toujours aussi maussade, nous sommes obligés d’étendre tout le linge, que Dominique a lavé, dans le camping-car. Gérard et Martine nous rejoignent au camping en fin d’après-midi. Ils ont trouvé tout le matériel nécessaire pour réparer Thanasinh.

 Mardi 18 octobre

 Le ciel est toujours gris mais il ne pleut pas. 11° dans le camping-car.

Bricoleur comme je suis, je donne un petit coup de main à Gérard pour la réparation du camion. Pendant le déjeuner, nous voyons Werner et Cornélia arriver, nos compagnons de voyage allemands sur le bateau. Ils arrivent alors que nous nous apprêtons à partir. Dommage! Nous nous reverrons peut-être plus bas.

Il faut que l’on repasse au garage Michelin. Apparemment un des pneus que Gérard a fait changer, ne tient pas la pression. Sur la route je m’aperçois que mon compteur de vitesse ne fonctionne plus.

Nous demandons au garage Scania juste à côté de Michelin si un mécanicien peut regarder notre problème. Le garage est vide, aucun véhicule en réparation et l’on me répond qu’ils n’interviennent que sur des Scania.

Direction le garage Fiat. Il est 14h30 et cela n’ouvre qu’à 16h. Nous attendons. A 16 heures, un jeune sympa écoute mon problème et me dirige vers le magasin de pièces détachées ou l’on me dit sans même avoir regardé le véhicule qu’il faut 7 à 15 jours pour avoir la pièce. Je leur fais remarquer que ce n’est peut-être pas le capteur et leur demande de regarder de plus près. Bien que le garage soit vide, on me répond que c’est complet. J’ai un peu l’impression d’être en France. J’avais lu sur de nombreux blog que les gens, en Argentine se pliaient en quatre pour vous aider, manifestement je ne suis pas tombé sur les bons. Pour la vitesse, le GPS me l’indique, ainsi que la distance journalière. Je verrais donc plus tard pour faire réparer.

Il est donc 16h30 quand nous prenons la direction de Punta Ninfas. Rp1 piste stabilisée puis RP5. Alors là ce n’est plus pareil du tout. A la vue, cette partie de la piste paraît sèche. J’accélère donc comme les jours précédents et hop, Tranquiloubilou est en travers de la piste. En réalité seul le dessus de la piste, est asséché par le vent, et les pneus emmènent une espèce de boue, marron-rouge. Nous repartons, bien moins confiants, mais cette fois-ci en 4x4. Il reste 62 kms de piste, cela promet.

Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)
Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)
Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)
Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)
Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)
Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)
Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)

Des ornières remplies de flotte, des dérapages, tout ce qu’il faut pour baptiser Tranquiloubilou qui s’en sort relativement bien.  Passage critique; Martine veut descendre rapidement de son camion pour nous filmer et tombe du marche-pied. Heureusement plus de peur que de mal. Tranquiloubilou passe l’épreuve sans problème et la progression reprend.

Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)
Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)

Malheureusement, erreur fatale, je m’approche encore une fois un peu trop près du bord de la piste et Tranquiloubilou se plante, à 4 kms de notre destination. Si à Valdès sur le sable sec cela n’avait pas posé de problème, cette fois-ci rien à faire. Tranquiloubilou ne veut plus bouger.

On n’aperçoit Tanasinh qui recule pour venir à notre aide.

Nous repartons et à 1,7 kms de l’arrivée, un passage beaucoup trop long dans la boue pour Tranquiloubilou et il se plante à nouveau, à 20 mètres de la sortie du bourbier.

Gérard est obligé de remettre Tanasynh dans le bourbier car la sangle ne mesure que 10 mètres. Tranquiloubilou est sur le sec, en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.

On n’a toujours besoin d’un 4x4 10 tonnes avec soi. Nous reprenons notre progression alors que la nuit est déjà tombée et c’est à un peu plus de 20 heures que nous nous arrêtons au pied du phare de Punta Ninfas. Bien contents d’être enfin arrivés. Je peux vous dire que les 13 derniers kms, nous les avons comptés, un par un avec le GPS. Nous vidons une bouteille de Vin blanc pétillant argentin autour d’un plateau de toast jambon de pays. Cela remet de toutes émotions.

Mercredi 19 octobre

Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)
Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)
Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)

Le ciel est bleu, 13° dans le camping-car. Incompréhensible à Punta Ninfas, pas de Wi-Fi, pas de téléphone et même pas une station de lavage !

Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)
Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)
Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)
Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)
Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)
Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)
Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)
Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)
Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)

Ce matin nous partons à pieds, bien décidés à aller voir de près les éléphants de mer. Nous descendons le reste de la piste, 1 km jusqu’à une plate-forme. Nous y découvrons le chemin d’accès. J’avais bien lu sur des blogs qu’il y avait un chemin mais je n’avais lu nulle part la difficulté pour y accéder. Nous apercevons une corde. Nous ne nous approchons donc pas.

Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)
Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)
Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)
Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)
Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)
Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)
Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)

Nous continuons donc notre balade jusqu'à l'heure du repas. C’est rageant d’avoir fait tout ce chemin, et de plus dans ces conditions, pour rien. Nous aurons quand même appris qu’un phare peut être construit entièrement en polyester, mais nous n’étions pas venu ici pour cela. L’après-midi, Dominique travaille son espagnol pendant que je trie les photos.

Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)
Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)
Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)

C’est vers 17 heures qu’arrive un vieux pick-up chevrolet, sur 5 cylindres. Il y a 3 personnes à bord. Fédérico, le chauffeur, accompagne un couple d’amis espagnols pour voir les éléphants de mer. Gérard reconnait ce couple qui était avec nous sur le bateau à Puerto piramides lorsque nous sommes allés voir les baleines. Fédérico nous invite à les suivre. Gérard et moi montons dans la benne. La descente se fait bien à l’endroit que l’on avait repéré ce matin. Oui mais l’accès au chemin se fait par une échelle de corde de 2.50m à 3m environ. Quand on sait que rien que la vue d’une échelle normale m’effraie, il est impossible pour moi de descendre. Gérard part sans hésitation et ramène, une bonne heure après, de superbes photos après avoir passé de merveilleux instants.

A l’apéro, dans Tanasinh, nous visionnons les photos. Les photos sont donc celles de Gérard puisque malheureusement je n’ai pas pu l’accompagner. Je suis quand même content de ne pas avoir emmené Gérard et Martine sur cette piste pourrie, pour rien.

Jeudi 20 octobre

Ce matin encore le ciel est tout bleu et il y a toujours du vent. Nous quittons Punta Ninfas à 9 heures. Nous avons mal dormi tous les deux. Inconsciemment, peut-être l’appréhension de reprendre la piste. Elle doit pourtant être maintenant un peu mieux, après deux jours de soleil et de vent. Les hauts de la piste sont un peu plus dégagés. Déjà avec le Dakar, je n’aimais pas prendre les dévers, alors encore moins avec le camping-car. 

Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)
Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)
Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)

Quelques belles rencontres...

Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)
Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)

Vidéo à venir dès que nous aurons un vrai wi-fi (j'espère que cela sera avant notre retour en France)

Si à l'aller Dominique n'avait pas pu filmer dans les 13 derniers kms, les plus difficiles, cette fois-ci elle a réussi.

Les 13 premiers kms passés nous nous sentons un peu mieux mais il faut maintenant attaquer le RP6 qui semble en meilleur état. Nous sommes presque contents de retrouver du ripio. Mais cela ne dure pas longtemps et il faut affronter à nouveau de nombreuses ornières pleines de flotte.

Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)

Si il passe où nous sommes passés, c' est à vous dégoutter d'acheter un 4x4!

Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)
Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)
Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)
Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)
Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)
Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)
Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)
Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)

Nous arrivons à Rawson à 11h30. Il n'y a plus de vent et la chaleur commence à se faire sentir. L’arrivée par le RP6 nous montre un champ d'ordures recouvert de mouettes. Mouettes qui, chargées de microbes, attaquent les baleineaux et ceux-ci finissent par mourir de diverses infections. Il y aurait un travail énorme de dépollution dans ce pays. Nous apercevons ce style de spectacle aux abords des villes. Nous cherchons en premier un lavage de voiture, il faut faire un brin de toilette aux véhicules.

Nous arrivons chez LAVADERO BUGGY. Alejandro nous fixe rendez-vous à 2 heures et nous indique un bon restaurant sur le port, malheureusement fermé. Nous en trouvons un autre à côté. Très bon repas arrosé d'un petit blanc de Mendoza.

Nous arrivons au lavadero avec une demi-heure de retard. La piste d’accès à Punta Ninfas, dans les conditions dans lesquelles nous l’avons empruntée est uniquement réservée aux véhicules 4x4. Tranquiloubilou est dans un état !! Les maniaques de la propreté, oubliez !

 

 

Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)

Avant.............

Alejandro commence par enlever toutes les mottes de boue qui pendent sous le châssis et deux ouvriers attaquent ensuite le nettoyage. Il faut deux bonnes heures avant que Tranquiloubilou reprenne son aspect normal.

 

Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)

.............après.

Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)
Punta Ninfas  (Argentine en camping-car)

C’est maintenant le tour de Tanasinh. Mais lui il est un peu plus gros. Le coffre des batteries qui avait déjà montré des signes de faiblesse est sur le point de lâcher. Alejandro appelle un de ses amis soudeurs qui vient apprécier l’ampleur des dégâts. C’est un amoureux de camping-car. Il est en train d’aménager un vieux bus Mercédes. Il repart chercher du matériel et se met au travail à 18h30 une fois le lavage terminé. Il lui faudra un peu plus de 4 heures pour remettre le coffre en état et faire des renforts afin qu'il ne s’affaisse plus à cause des secousses occasionnées par les pistes. C’est donc à 23heures que nous finissons par nous mettre à table avec Gérard et Martine, enfermés sur le parking du Lavadéro. Eh oui, Alejandro a accepté que nous restions dormir dans l’enceinte de son entreprise. J'ai quelques doutes quant à la possibilité d'obtenir un tel service en France, et le tout dans la bonne humeur, autour d'une bière offerte par Alejandro.

            Retour accueil                                                           Punta Tombo 

                                      Tranquiloubilou aux Amériques

Publié dans : #Voyages en camping-car, #Amérique du sud en camping-car, #Amériques en camping-car, #Argentine en camping-car, #Amérique latine en camping-car

Commenter cet article

Jacques salmon 26/10/2016 19:34

Nous vous suivons à distance,pour nous souvenirs de 2013.
Profitez bien,amitiés.
Cathy & jacques

Adeline 25/10/2016 20:44

Quelle épreuve ! Superbes photos.

Gilbert GMOT 25/10/2016 08:04

Vaut mieux avoir un 4 4 dans ces régions ; Bonne continuation

Possible aussi en France la preuve pour nous Il y a 2 ans , bivouac sur le parck Mercedes a Moulins autorisé par le chef d atelier sympa en attendant la réparation le lendemain

charisma45 25/10/2016 14:50

Bonjour
"En attendant la réparation le lendemain".
Ils ont travaillés jusqu' à 23h pour terminer le véhicule.

Cordialement
Philippe

roblor 24/10/2016 22:53

Rien ne vaut une bonne bière !

Nous contacter

leblogdecharisma45@charisma45.com

Hébergé par Overblog